Développement de produit et étude de marché

Identifier ce que les clients et les consommateurs potentiels veulent et ce dont ils ont besoin sur un segment de marché spécifique est essentiel à la réussite du développement d'un produit. Les études de marché visent à atteindre ces objectifs en collectant et en analysant des données, aidant ainsi les institutions à mieux comprendre et à mieux servir les marchés potentiels et existants.
 
Les études de marché peuvent être à la fois quantitatives et qualitatives, et se focaliser sur l'offre ou sur la demande au sein d'un marché spécifique. Bien que les données empiriques, au cœur des études quantitatives, fournissent une compréhension de base utile des caractéristiques du marché, ce sont souvent les aspects narratifs des études qualitatives qui fournissent une vision plus approfondie du comportement des clients, et apportent ainsi des perspectives et des détails importants pour dresser un portrait global du marché. 
 
Plus une institution connaît ses clients et comprend son marché, plus elle sera à même de développer les produits et services susceptibles de répondre à leurs besoins. Les études de marché et le développement de produits sont des investissements essentiels qu'il est possible de gérer en interne si l'expertise et la capacité nécessaires sont disponibles, ou en coordination avec des entreprises de conseil spécialisées dans ces domaines.
Un homme gère son magasin de poisson séché. Photo de Kelly Ranck, Concours Photo de CGAP 2013.
En savoir plus
Montrez moins

Le développement de produit est une activité essentielle pour les IMF tournées vers le marché. A mesure que les clients et leurs besoins évoluent, une IMF orientée vers la demande devra améliorer ses produits existants ou en développer de nouveaux. Cependant, le développement de produit est une activité complexe qui exige des ressources importantes et qui ne doit donc pas être entreprise à la légère.

Une fois ces différents éléments vérifiés, les IMF souhaitant s’imposer sur le marché et répondre aux besoins de leurs clients doivent effectivement se mettre à développer des produits. S’il est correctement réalisé, un développement qui respecte un certain nombre d'étapes, donne naissance à des produits appréciés des clients (même dans des environnements très concurrentiels) et améliore la rentabilité des opérations de l’IMF. Des produits mieux adaptés à la demande réduisent les pertes de clients, attirent un nombre croissant de nouveaux clients et contribuent largement à la pérennité à long terme de l’IMF.

En savoir plus sur les questions préalables à une démarche de diversification

En savoir plus
Montrez moins

Le processus de développement des produits est une approche méthodique du développement des nouveaux produits ou d’amélioration des produits existants. Cette approche est systématisée, itérative et procède étape par étape. Le processus doit être dicté par le marché, ce qui implique que les institutions doivent s’assurer continuellement que le produit répond aux besoins des clients en tenant compte des forces de l’institution et de ses avantages compétitifs. Que le produit soit techniquement nouveau ou amélioré, le même processus devra être suivi pour son développement ou amélioration.

Voici les différentes étapes du processus de développement de produit :

  1. Evaluation et préparation – une étape indispensable pour vérifier si l’institution est prête à entreprendre un développement de produit et organiser ses capacités
  2. Etude de marché – procédures et techniques mises en œuvre pour la conception, la collecte de données, l’analyse et la présentation des informations utiles aux dirigeants pour prendre la décision de développer un nouveau produit ou le modifier.
  3. Développement du concept/prototype – se fonder sur les résultats de l’étude de marché pour concevoir un prototype de produit avec toutes ses caractéristiques.
  4. Calcul des coûts – étape préalable à la fixation du prix du produit, le calcul des coûts des produits permet de mieux comprendre les opérations et les structures de coût, d’améliorer l’efficacité pour en dernier ressort offrir des services améliorés aux clients.
  5. Tarification – choisir la stratégie de tarification en fonction d’objectifs définis par l’IMF pour fixer un prix assurant la viabilité du nouveau produit.
  6. Test pilote – une phase qui sert à ajuster la configuration du produit et sa tarification de façon à ce que les résultats du test guident la prise de décision des dirigeants concernant le lancement du produit.
  7. Lancement du produit – la phase finale, fondée sur la recommandation de lancer ou d’étendre le produit à d’autres zones, doit être planifiée, exécutée et évaluée en tenant compte des ressources disponibles.

En savoir plus sur le développement d’un nouveau produit

En savoir plus
Montrez moins

Ce document ci-joint passe en revue les produits les plus courants de diversification en microfinance. Chaque produit fait l'objet d'une synthèse spécifique qui aborde les enjeux qu'il représente pour l'IMF, en donne une définition complète, présente les risques et recommandations les plus fréquents, et propose des exemples d'IMF l'ayant adopté.

  1. Crédit aux très petites entreprises
  2. Crédit bail ou leasing
  3. Crédit à l'habitat
  4. Le warrantage ou crédit stockage
  5. Crédit à l'éducation
  6. Le crédit islamique
  7. Crédit startup, crédit aux entreprises en démarrage
  8. Crédits aux salariés
  9. Crédits verts
  10. Services financiers spécifiques pour les jeunes

En savoir plus sur les produits les plus courants de diversification

En marge de ces produits, l’épargne, la microassurance et le transfert d’argent s’incrivent aussi dans une démarche de diversification produit d’un grand nombre d’IMF. Ils sont à juste titre considérés comme des services phares qui accompagnent le développement d’une institution. C’est pourquoi, chacun d’eux fait l’objet d’un théme spécifique consultable directement sur le site :